Dans un de ses derniers rapports, l’Institute for Economics and Peace annonce un scénario catastrophique. Accroissement rapide de la population, pénuries d’eau et de nourriture en Asie et en Afrique et catastrophes naturelles risquent d’engendrer plus d’un milliard de réfugiés climatiques d’ici 2050. Un chiffre qui a fait l’objet de titres alarmistes dans la presse internationale, tandis que le rapport suscite l’indignation d’une partie de la communauté scientifique.
Un dossier de fact-checking réalisé dans le cadre d'un cours de data journalisme en deuxième année de Master en journalisme à l'IHECS.
À lire en intégralité sur Shorthand.
Back to Top